La promotion de l’égalité de traitement

Les employeurs, les pourvoyeurs de biens et de services ainsi que les institutions éducatives doivent s’abstenir de toutes discriminations.En plus de l’interdiction des discriminations, la loi s’attribue le rôle de promouvoir l’égalité de traitement. Cela signifie que la loi demande par exemple aux autorités étatiques, aux employeurs de prendre des mesures pour prévenir les discriminations et assurer un traitement équitable dans leur domaine d’activité.

Afin d’aider les groupes de personnes en position moins favorable à atteindre une position plus équitable, des facilités ou des ajustements ont parfois besoin d´être réalisé. Les efforts actuels entrepris pour atteindre l’égalité sont en fait l’amélioration de l’égalité de traitement ou en terme juridique plus spécifiquement des mesures spéciales bénéfiques. Par exemple pour assurer l’égalité de traitement des personnes handicapées des mesures doivent s’appliquer dans leur environnement de travail pour qu’ils puissent travailler, participer aux formations et poursuivre leur carrière. La Loi sur l’Égalité deTraitement demande aux employeurs d’adapter l’environnement de travail aux personnes handicapées pour qu’ils puissent commencer à les considérer comme ayant les mêmes chances d´accès à l’emploi. De fait le traitement égal inclus aussi le principe qu’une personne avec un désavantage doit être traité différemment. Les inégalités historiques entre les différents groupes de population ne doivent pas éventuellement mais sûrement être aplanis.

La Loi sur l’Egalité de Sexes et la Loi sur l’Égalité de Traitement réclame aux employeurs, aux institutions éducatives et de recherche ainsi qu’aux autorités étatiques de réduire les inégalités hommes-femmes qui existent encore dans la société et de promouvoir l’égalité de traitement dans un sens plus large. Ainsi les employeurs par exemple sont amenés à adapter l’environnement et les conditions de travail de manière à répondre aux besoins spécifiques d’une personne handicapée.

Dans l’organisation des études et de l’enseignement, les institutions éducatives doivent prendre en compte de ne pas valoriser des comportements préjudiciables vis à vis de certains groupes de personnes et qui pourraient mener vers un traitement inéquitable.

Comme l’impact des lois et des décisions politiques sur les hommes et les femmes ou sur différents groupes de populations varie souvent, le statut des différents groupes au sein de la société doit être évalué avant de prendre toutes décisions et une prise en compte de l’impact qu’auront ces décisions sur ces personnes dans différents contextes. Le but étant de prévenir les inégalités de traitement et de parvenir à l’égalité.